HUMEUR DE NIWASHI – Qu’on se le dise… la vulgaire copie tue la créativité !

        Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis tombée hier soir par hasard, en jetant un oeil de ci, de là sur Internet, sur une vulgaire copie – à une légère variante près, de ma dernière création paysagère réalisée six mois plus tôt ! (Mais, le hasard existe t-il vraiment… ?) Et dans ce cas, il ne s’agit évidemment pas d’un débutant qui copie techniquement ce que lui apprend son enseignant, où copier les bases font partie des stades de progression d’un élève.

Il est réellement dommage pour ces personnes qu’elle n’ait rien saisi à la notion de grandeur – grandeur qui se mesure par la marque que l’on laisse dans la vie des autres – au travers de l’expression de son propre style, la communication honnête et franche, et le respect des autres et de soi.
Il est toujours triste de voir la majeure partie des gens continuer à choisir la voie de la facilité et des phénomènes de mode… Mais, franchement… quelle satisfaction réelle peut-on en retirer ?
Comme il est triste de les voir continuer à vulgairement copier ce que d’autres créent ! Ah… Si ils savaient que toute l’énergie et le temps qu’ils passent à copier les autres, ils les perdent en lieu et place d’exprimer leur véritable authenticité. La vulgaire copie, différente de l’inspiration, née de l’envie, d’un désir de revanche et traduisant un stérile besoin d’être dans le désir de l’autre, tue leur créativité !

Alors, je vais être obligée de mettre des limites, puisqu’il le faut, ceci étant un acte d’amour pour soi et pour les autres. A partir de maintenant, je ne mettrai plus de photos de mes réalisations paysagères en ligne, aux vues de tous… Juste la vue d’un petit détail, indiquant qu’elles sont terminées.
Mes réalisations à venir seront réservées à mon “book” pour mes clients actuels ou potentiels, ainsi qu’à mes futurs ouvrages. Les autres personnes qui voudront les voir devront en faire la démarche en s’adressant à moi.

La prochaine réalisation est pour cet automne. Et le changement prend désormais place…!

2 commentaires

  1. Tu vois Frédérique, j’hésite toujours entre pleurs et colère dans ces cas-là. J’ai eu le même souci, un sculpteur à copié une des miennes et mon mari a vécu cela aussi. C’est détestable. Alors oui, protège toi !

  2. Je ne comprendrai jamais les copieurs, cette facilité qui ne me rendrait pas du tout heureuse…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *