HUMEUR de niwashi… 2

frederique-dumas

        J’ai pris l’habitude depuis quelques années maintenant de toujours m’exprimer sur ce qui est incorrect et qui ne me convient pas…

Comme vous le savez déjà, j’habite dans une région, tout simplement parce que je suis originaire d’ici, où il y a une forte concentration de personnes qui travaillent sur le créneau du jardin japonais, de près ou de loin… cela s’est trouvé comme çà… un spécialiste de la taille en nuages nommé Christian COUREAU, un sculpteur concepteur de jardins nommé Erik BORJA, et bien d’autres…

Il y a quelques mois déjà, je me suis exprimée en rapport avec le comportement ou les dires de certaines personnes, même si elles n’étaient pas légions, intéressées par le jardin japonais et/ou la taille japonaise, et qui venaient à moi…

Aujourd’hui, compte tenu de ce qui me revient aux oreilles et qui est véhiculé par des stagiaires d’Erik Borja (c’est incroyable la capacité d’affabulation et la tendance mythomane de certaines personnes…), je pense que le moment est venu de mettre à nouveau les choses au point, afin que des êtres plus sensés – ceux qui m’intéressent – puissent faire la part des choses.

Alors…

    – Non, je n’ai absolument pas été formée par Erik Borja, ce n’est pas lui qui m’a appris la création de jardin japonais, je n’ai même jamais rencontré ce monsieur de ma vie ! Depuis 2008, j’ai été et suis encore à l’heure actuelle formée par des jardiniers et maîtres de jardins nippons à l’art du jardin japonais traditionnel et authentique. D’ailleurs faire du jardin japonais à la française ou d’inspiration japonaise ne m’intéresse pas du tout, mais alors pas du tout…! Il suffit de lire les articles de mes blogs pour s’en rendre compte !

jardin japonais tsubo-niwa frederique dumas niwaki taille japonaise

    – Non, je n’ai jamais raconté à qui ce soit que j’étais la créatrice d’une partie des jardins d’Erik Borja. J’étais bien loin d’ici à l’époque et occupée à toute autre chose au niveau professionnel… mais par contre, c’est une personne qui est venue en stage chez moi, nommée Joseph Grimaldi, qui a été son jardinier par le passé, qui est installée en tant que paysagiste maintenant dans la région, et qui affirme qu’il l’est.
Alors, que ce soit bien clair, ce sont leurs affaires, leur histoire réciproque, et vraiment, je refuse de prendre partie de quelque manière que ce soit à ce genre de petites bassesses totalement puériles qui ne me concernent pas.

    – Non, Erik Borja ne m’a jamais fait un procès et n’a pas dû non plus faire appel à un conciliateur parce que j’utilisais son travail pour faire la promotion du mien…!
A mes débuts, en 2007, j’avais visité son jardin parmi d’autres et j’avais mis une ou deux photos sur mon site web d’arbres taillés en nuages, tout comme j’en avais mis aussi du jardin Albert Kahn et de la bambouseraie d’Anduze, ou de n’importe quel autre jardin d’inspiration japonaise… Je ne savais pas que son jardin était protégé par la propriété intellectuelle. Personne ne m’en avait informé au moment de la visite. On m’a demandé de les retirer, j’ai présenté mes excuses pour cette erreur de ma part et je l’ai fait immédiatement.

    – Et pour terminer, non, je n’ai rien “volé” à Christian COUREAU. C’est une personne que j’ai rencontré une ou deux fois il y a bien longtemps, j’ai découvert chez lui la taille en nuages, qui ne m’a pas donné satisfaction, et que j’ai très vite abandonnée. D’autant plus vite que j’ai découvert la véritable taille japonaise dans son pays d’origine, le JAPON, auprès de fabuleux pépiniéristes japonais, et qu’il est devenu fondamental pour moi de me tourner exclusivement vers la culture du niwaki parce que je privilégie toujours l’authenticité dans tous les aspects de ma vie.

Pour preuve, il suffit de regarder mes créations qui ne ressemblent absolument en rien aux siennes…

jardin japonais tsubo-niwa frederique dumas niwaki taille japonaise

Ce qui est le plus comique dans ce dernier point, c’est que de nombreuses personnes, ayant suivi un stage chez lui ou pas, créent des arbres en nuages dans un cadre professionnel. Mais apparemment ces personnes-là ne comptent pas. Moi, qui ne fais plus du tout de taille en nuages depuis des années déjà, je suis celle qui l’a “volé” ! Etonnant non ? C’est sûr, c’est beaucoup plus valorisant et gratifiant pour l’ego de jouer la victime et de crier à qui veut bien l’entendre que l’on a été volé par quelqu’un qui a de la notoriété plutôt que par un illustre inconnu…!!! Ou, comme dans le premier point, que l’on a formé cette personne !!! D’autant plus quand celle-ci crée de véritables niwaki tels que l’on peut les admirer au Japon ou des jardins à l’âme japonaise…

    Je ne peux donc qu’en déduire que je dois faire bien peur à tous ces messieurs pour susciter de telles réactions et une telle frénésie, ainsi que la propagation de tels mensonges !

6 commentaires

  1. Que dire ?
    Si ce n’est que je suis consterné par tant d’agressivité, de jalousie, de convoitise.
    Moi qui croyais naïvement que le jardin était un lieu de partage, d’échange, de convivialité… de paix !!!
    Il n’est décidément pas bon de faire de l’ombre aux “grands” (du moins, pensent-ils qu’ils le sont…).
    Je te souhaite plein de courage contre toutes ces foudres.
    Mais rassures-toi, nous qui sommes passé(e)s par tes formations avons compris où se situe l’authentique et le vrai.
    Inutile d’aller chercher ailleurs, nous n’y trouverions que de la pâle copie de ce qui se fait au Japon.
    Sans intérêt donc !!!

  2. Waouh ! La bêtise humaine dans tout sa splendeur !
    C’est consternant…
    Enfin, pour ma part, pas d’inquiétude Frédérique, je sais où est la conscience, la beauté et l’authenticité…

  3. J’ai déjà commenté sur ton autre blog,
    http://www.frederique-dumas.com/blog/2014/03/06/humeur-de-niwashi-2eme-partie/comment-page-1/#comment-1077
    mais je recommence ici, parce que c’est trop fort !!!
    C’est trop drôle…! Ha, ha, ha !
    Je me souviens que tu as commencé à tailler des arbres avec ton père à notre entrée en 6ème, tu avais quoi…? 11ans 1/2 ! Il y en avait plein votre grande terrasse… !
    Il est amusant ce Christian COUREAU, je sais par une connaissance commune qu’il est plus jeune que toi. En fait, tu taillais déjà à tout va, qu’il était encore dans les jupes de sa maman… 😉

  4. Surprise par cela, je vois que la lumière gêne les ombres, oh les facettes des uns et des autres ne sont pas toujours si zen… Je vois chaque fois des idioties, de la jalousie … ton expression et ta personnalité est unique, on ne copie pas une âme… C ‘est ma devise de bataille !! Avec tout mon respect et ma sympathie Helene EM

  5. Il y a une phrase très connue qui dit : “La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe…” 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *