Jardins japonais – Grand ne rime pas avec beau…

        En matière de jardins japonais, il existe une grande vérité : “plus grand” ne rime pas forcément avec “plus beau”… Et c’est très souvent le cas !

Je suis toujours stupéfaite quand je lis ce genre de dénomination, comme si le fait que le jardin en question soit le plus grand de France, d’Allemagne, … ou d’Europe allait nous assurer de sa beauté… Grossière erreur !

Au Japon, un jardin, pour être qualifié de “beau”, doit inspirer beauté, charme, raffinement, élégance, intimité… Et pour cela, il se doit en priorité d’être impeccable ! Impeccable sous-entend pas de tas de feuilles mortes dans les coins ou parsemées de ci, de là, pas de végétaux non taillés, pas d’herbes indésirables, pas de mousses sèches, pas de palissades en bambou ou autres réalisations cassées – si la patine est la bienvenue, la détérioration a ses limites… ! Et j’en passe… Tout simplement IMPECCABLE.

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsubo-niwa jardin shizen no sei

Si vous prenez par exemple le cas du fameux jardin du musée Adachi et de sa magnifique vue constituée de pins sur un lit de sable clair parsemé d’énormes rochers de granit, cette zone ne mesure en fait que 120m de long sur 35 m de large, soit une superficie d’environ 4200 m².

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsubo-niwa jardin shizen no sei(Crédit photo : © Google map)

Oui, ce jardin paraît absolument immense, mais cela grâce au jeu de la perspective et de la profondeur dont les japonais sont passés maître en la matière. Et pour cette surface qui est déjà conséquente, il y a toute une armée de jardiniers…!!! Sans parler de tous les employés du musée, qui balayent et nettoient chaque jour avant l’arrivée des clients.

La taille et la qualité sont deux paramètres totalement différents et vont rarement bien ensemble. Ce concept logique se retrouve dans de nombreuses formes d’art, la peinture, la cuisine… Un des plus connus et plus chers tableaux de Monet (Venise au coucher du soleil) ne mesure que 65x92cms, les plus grands cuisiniers ne vous présentent dans votre assiette qu’une petite quantité d’aliments subtilement mariés ensemble.

Alors pourquoi les gens s’obstinent-ils à vouloir créer de “grands” jardins japonais… !!!???

2 commentaires

  1. La “grandeur” si chère à nous autres occidentaux serait-elle les restes d’un passé de monarques obsédés par leurs volontés de marquer leurs puissances sur le “petit” peuple et sur la nature ? hummm, la question mériterait débat non ?
    En tout cas, de “grands” jardins se voient au Japon, mais encore faut-il savoir relativiser et savoir ce que l’on entend par “grand”.
    Les jardins du Ryoan-ji, les jardins du Daitoku-ji, le jardin de Katsura Villa… et j’en passe, sont de grands jardins si je le compare à mon petit 100 m2 de terrain. MAIS sont-ils comparables à nos jardins immenses de nos rois de droit divin ? ce serait faire une grossière erreur je crois. Ils demeurent modestes parce qu’en rapport et en lien direct avec la nature. Et comme tu le dis si justement, la perfection est de mise et rien ne traîne. Les quelques feuilles fraîchement tombées de l’arbre qu’on laisse dans un jardin de thé ne sont là que pour rappeler la nature. Mais rien n’est fait de façon négligée : elles seront ramassées le lendemain pour être remplacées par de nouvelles. Tout est pensé, aménagé, organisé. Pas de place à l’à peu près.
    Somme toute, la perfection qui me laisse tellement admiratif et m’apporte tant de paix et de sérénité.
    Le jardin dans toute son excellence

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *