La verticillose, maladie de l’érable japonais


Disponible à la vente sur ce site WEB

        La verticillose est une maladie causée par un champignon, le verticillium. Elle prend naissance dans les racines de l’arbre et gagne le tronc, les branches et les rameaux par la circulation de la sève, en obstruant les canaux conducteurs. Il …

Pour continuer la lecture, veuillez vous connecter ou vous inscrire en haut à droite GRATUITEMENT à votre espace VIP.


| Plus

10 réponses à La verticillose, maladie de l’érable japonais

  1. Panier JP dit :

    Un pépiniériste me disait récemment que pour prévenir cette maladie, il fallait faire en sorte que l’arbre développe un système racinaire important. Peut-être en taillant fort juste après la plantation ? D’autre part il fallait veiller à ne pas planter le collet de l’arbre en profondeur. Il ne faut pas planter dans la terre de bruyère pure et il serait bon de faire des apports de cuivre au niveau du sol…Que pensez-vous de ces conseils ?
    La verticillose est-elle présente au Japon ?
    Bravo pour ce blog qui me passionne.
    JP

  2. Frédérique dit :

    Tout d’abord, et très important : dans tous les cas, il est primordial de respecter le collet de l’arbre, au moment de la plantation. La terre ne doit jamais venir le recouvrir… !
    Sincèrement, je ne sais pas si un système racinaire très important est plus résistant à ce champignon qu’un système racinaire moins développé. La notion importante ici est surtout la santé de l’arbre. Mais un arbre en santé aura obligatoirement un système racinaire bien développé.
    Quant à la question de la taille pour le fortifier, n’oublions pas que c’est le système aérien et foliaire qui dépend du système racinaire, et non l’inverse.
    Pour ce qui est du mélange terreux, les érables japonais préfèrent les terres neutres à acides. Une terre adaptée, encore une fois, est un gage de bonne santé.

    Je n’ai jamais eu l’occasion de constater de cas de verticillose au Japon, mais les jardiniers taillent très régulièrement les arbres…

    Merci pour votre appréciation. C’est agréable et toujours plaisant de rencontrer des passionnés…!

  3. SANDRINE dit :

    Mon érable à 3 ans. Il est de croissance lente. Jusque là, ça va.
    Depuis le début du printemps j’attend qu’il fasse des feuilles comme à son habitude.
    A ce jour, seule une feuille est apparue sur la branche située en bas.
    Toutes les autres branches sont nues, très souples. Que se passe-til ?
    Serait-il possible d’avoir une explication. Merci,
    Sandrine

  4. Frédérique dit :

    Il m’est difficile de vous répondre comme çà… Mais si ces branches-là ont changé de couleur (plus foncées) et que les bourgeons ne se développent pas, il se peut très bien que ce soit la verticillose…
    Comme nous avons eu un mois de Février très froid, il se peut aussi que certaines racines aient gelé…

  5. dupas dit :

    Bonjour, j’ai mon érable du japon atteint d’une maladie fongique que je n’arrive pas à determiner, pouvez-vous m’aider à l’identifier svp, si oui je vous envoie des photos, merci à vous

  6. Frédérique dit :

    D’accord. Envoyez-moi des photos et je vous dirai.

  7. Bodard dit :

    Bonjour,
    j’ai replanté mon érable et l’ai mis dans la cour de l’immeuble sans soleil ou très peu. Depuis ses feuilles noircissent et tombent, il n’en a presque plus. Que dois-je faire ?
    Marta

  8. Frédérique dit :

    S’il s’agit de cette maladie, vous ne pouvez pas y faire grand chose… à part le sortir de la pleine terre, le replacer dans un pot et arroser avec de l’aliette. Cela limitera la propagation du champignon, mais si votre arbre est vraiment très atteint, est-ce que cela en vaut la peine ? A vous de voir.

  9. Louise dit :

    Bonjour,

    mon érable japonais Orange Dream développe depuis 1 semaine des tâches brunes sur ses feuilles et ces dernières flétrissent. J’ai bien peur que ce soit la verticilliose…
    Je voudrais le sauver. Selon vous, il est déjà trop tard?

    Merci pour votre réponse

  10. Frédérique dit :

    Bonjour,
    La seule manière de le sauver, s’il n’est pas trop gros, est de le déterrer et de le placer dans un grand pot. Puis d’arroser les racines chaque année avec un produit anti-fongique. Sinon, il n’y a pas grand chose à faire… malheureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *