Re-créer l’essence…

        « Lorsque vous dressez les pierres, passez en revue dans votre esprit, les sites célèbres de nos différentes provinces. Il s’agit de s’approprier les endroits intéressants et d’en reproduire dans le jardin les différentes caractéristiques, en les simplifiant.” – Sakutei-ki 作庭記

L'essence du jardin japonais - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Hashimoto Gahō (1835-1908)

Si vous désirez connecter l’âme véritable du jardin japonais, je vous suggère la vidéo « Bases du jardin japonais – Dresser les pierres » de 80 minutes, où vous trouverez tous les enseignements ancestraux décryptés. Vous pouvez l’acquérir après vous être abonné(e) sur cette page : Plateforme de e.learning du Japanese Garden Institute

L'essence du jardin japonais - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Ou si vous préférez pratiquer, je vous propose un stage de deux jours qui est déjà programmé en France depuis plusieurs années et qui le sera bientôt également au sein de mon pôle formation en Amérique du Nord.

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

| Plus

Chabana 茶花

        L’art de provoquer l’émotion devant la beauté simple, naturelle, voire brute. Parvenir à générer l’élégance et le raffinement au travers de matériaux rustiques, patinés par l’usure du temps qui passe… C’est le Japon que j’aime, qui me bouleverse !

Toutes les personnes qui s’intéressent ne serait-ce qu’un peu au Japon connaissent l’ikebana, un style traditionnel d’arrangement floral. Toutefois, il en existe un autre, naît du premier, mais qui a évolué vers un style moins formel et beaucoup plus simple, le chabana 茶花. Le premier kanji 茶 signifie « thé » et le second 花 « fleur ». Il fut utilisé par les premiers maîtres de thé, certainement développé par Sen no Rikyū lui-même, et il est devenu avec le temps le standard de l’arrangement floral pour la cérémonie du thé, déposé avec délicatesse dans le tokonoma pour ravir les invités.

Il se caractérise par un arrangement de fleurs simples de saison – très important, le respect de la saison pour la notion de wabi-sabi – provenant du jardin, des champs proches, d’un sous-bois… dans un vase réalisé habituellement dans un matériau naturel comme le bambou, le métal ou la céramique. Cet art est d’une telle simplicité qu’il arrive fréquemment qu’une seule fleur soit utilisée.

Ceci me plaît tellement et suscite tant d’émotions en moi que j’ai commencé à pratiquer!

Je vous offre mes premiers balbutiements…

Chabana - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Témoignages de "jardiniers", Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

| Plus

Nouvelle vidéo – Résidence Nomura

         Une nouvelle vidéo est maintenant sur la plateforme de e-learning du JAPANESE GARDEN INSTITUTE !

Pour la visionner, rendez-vous à cette adresse :
http://www.japanese-garden-institute.com/elearning/

Video de la résidence Nomura - Kanazawa - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Au plaisir de vous compter bientôt parmi la communauté de l’Académie « Sublime SUKIYA » (anc. NIWAKI Inspiration ZEN) … !

Je profite de cette annonce pour vous encourager à me faire part des sujets que vous aimeriez que je traite au travers de futures vidéos (dans tout l’univers des jardins japonais). Certains l’ont déjà fait et j’ai bien noté leurs demandes avec attention. Toutes les suggestions seront prises en compte. Bien évidemment, il se peut que je doive tout d’abord me rendre au Japon, parfois me renseigner ou me former plus avant, créer la vidéo, la monter, la traduire… Tout ceci prend du temps, mais est en cours ! Alors, à vos commentaires ou à vos mails…

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

| Plus

Jardins japonais thérapeutiques – Niwathérapie© – Frédérique DUMAS

        Le Japon est la patrie de la forêt thérapie et du shinrin yoku 森林浴, qui signifie littéralement « bains de forêt ». On retrouve d’ailleurs dans ce terme, les kanji 森 et 林 qui signifient « forêts », tels une foule de petit kanji 木 signifiant « arbre », et le kanji 浴 signifiant « baigner », « favoriser avec ».

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com www.jardinsplenitudezen.com

Cette pratique découle de nombreuses études scientifiques menées par le Professeur Qing Li et son équipe, de la Nippon Medical School of Tokyo, qui indiquent entre autres que les paysages naturels ont une incidence notoire sur l’évacuation du stress, le retour à un état paisible, et que les forêts vitalisent notre système immunitaire en boostant le nombre des cellules tueuses et les protéines anti-cancéreuses grâce aux terpènes* des arbres et autres végétaux.

Dans l’esprit de cette culture japonaise, il n’est donc pas difficile d’imaginer pourquoi les jardins reflètent si parfaitement la nature, puisque celle-ci est si indispensable à notre santé.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com www.jardinsplenitudezen.com

Regardez par exemple, le jardin de thé japonais traditionnel, le roji… un petit chemin de pierres plates qui serpente dans un sous-bois à la végétation aérienne et diaphane, nous inondant de senteurs d’humus, de sève et de mousses humides, et aboutissant dans une clairière où l’on découvre une charmante petite bâtisse réalisée à partir de matériaux nobles et naturels, terre, bois et chaume, propice au calme et au repos, accueillant tout le rituel rassurant, respectueux et plein de considération de la cérémonie du thé.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com www.jardinsplenitudezen.com

Ces mêmes études ont démontré que dans une « forêt » de béton, c’est totalement l’inverse qui se produit. D’où l’intérêt majeur de réaliser dans nos villes lorsqu’il est indispensable d’y vivre, non seulement des espaces de verdure, des jardins, mais avant tout et surtout des reflets les plus spontanés et fidèles possibles de nature, si propices à notre santé et notre bien-être.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com www.jardinsplenitudezen.com

La forêt grâce à toutes les essences qui la peuplent est le lieu le plus riche en terpènes favorisant le bon fonctionnement de notre organisme, ainsi que son aptitude à se défendre. Vous l’aurez donc compris, un jardin reflétant au plus près la nature est le plus favorable à notre santé.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com www.jardinsplenitudezen.com

* Les terpènes sont une classe d’hydrocarbures présents dans les végétaux, dont ils sont souvent les constituants « de senteur » comme la térébenthine, le camphre, le menthol, la citronnelle… qui sont extraits sous forme d’huiles essentielles.

Frédérique DUMAS
Hortithérapie quantique . NIWATHERAPIE©
Création de jardins japonais thérapeutiques
Shinrin yoku 森林浴 et Forêt thérapie
www.frederique-dumas.com

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Notre santé au travers de notre jardin - Hortithérapie, Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

| Plus

Livre « Niwaki et jardins japonais » – Qu’on se le dise…

 » Ose mener la vie que tu te crées…
N’écoute ni les conseils, ni les critiques !
Car vivre, c’est prendre le risque de déplaire ! … « 

        Je souhaite profiter de l’avis récemment exprimé par un chroniqueur du monde du jardin sur mon ouvrage Niwaki et jardins japonais – créer des reflets de nature pour clarifier mes motivations au cas où elles ne seraient pas encore tout à fait claires… (apparemment, non). Et en profiter pour le remercier tout spécialement pour son analyse. Effectivement, ce monsieur a mis exactement le doigt dessus, cet ouvrage ne s’adresse pas aux « butineurs » qui virevoltent de-ci, de-là, touchant à tout, mais n’allant jamais en profondeur… Ceci me confirme une fois de plus que le but est atteint. La qualité m’importe plus que la quantité, et le « japonisant » grand public ayant plutôt tendance à me rendre morbide et à me donner la nausée, il n’était évidemment pas l’objectif visé. Je laisse ceci à d’autres…!

A la différence d’une personne qui enseigne cet art, ce monsieur ne peut évidemment pas savoir que les amateurs de jardins japonais sont intéressés, voire très friands du nom originel de tout ce qui les composent, ainsi que de leur écriture en idéogrammes qui en donne toute la dimension poétique, la langue japonaise étant très imagée… et la puissance d’une image n’est jamais à négliger. Quant à la compréhension du terme shibui, elle signifie effectivement « la culture du peu » telle que je l’ai définie, mais non celle de « l’édulcoré »… Il s’agit bien au contraire d’aller à l’essence de chaque chose.

Et pour ce qui est de mon éditeur EYROLLES, voici comment il se définit : « Des contenus de référence pour un public exigeant et désireux d’approfondir ses connaissances ». Je crois que tout est dit.

Alors, c’est plutôt extra ! Grâce à cette critique, tous les amateurs et passionnés de niwaki et de jardins japonais, tout comme les néophytes animés d’une réelle volonté d’apprendre, sont maintenant assurés de pouvoir trouver dans ce livre tout le nécessaire pour assouvir pleinement leur passion !
Et tous leurs magnifiques et enthousiastes retours me le confirment…!

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Les techniques du niwaki, Notre santé au travers de notre jardin - Hortithérapie, Outils japonais de jardinage, Témoignages de "jardiniers", Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

| Plus

Livre « Niwaki et jardins japonais » – on en parle…

         J’ai pour habitude d’exprimer ma gratitude en saluant les citations de mon ouvrage « Niwaki et jardins japonais – créer des reflets de nature » paru aux Editions EYROLLES, lorsqu’elles ont lieu dans divers magazines papier ou en ligne sur Internet. Un grand MERCI à tous !

Mars 2017 – Le télégramme de Landerneau

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Avril 2017 – Côté Maison

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Avril 2017 – PromoJardin

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Les techniques du niwaki, Notre santé au travers de notre jardin - Hortithérapie, Outils japonais de jardinage, Témoignages de "jardiniers", Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

| Plus

Livre « Niwaki et jardins japonais » – on en parle…

        La gratitude ouvrant la porte à la richesse de la vie, il me paraît important de saluer la citation de mon ouvrage « Niwaki et jardins japonais – créer des reflets de nature » paru aux Editions EYROLLES, lorsqu’elle a lieu dans divers magazines papier ou en ligne sur Internet.

Cette fois-ci, il s’agit du blog « Le bonheur est dans le jardin » d’Isabelle BOUCQ, qui regroupe toutes les news concernant l’emploi du jardin et du jardinage comme support de soin. Un grand MERCI !

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Les techniques du niwaki, Notre santé au travers de notre jardin - Hortithérapie, Outils japonais de jardinage, Témoignages de "jardiniers", Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

| Plus

Jardins japonais – purisme, authenticité, perfection …

        Ces trois définitions caractérisent principalement ma vision du jardin japonais : purisme, authenticité et perfection.

Purisme, authenticité et perfection Niwaki et jardins japonais Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com http://www.jardinsplenitudezen.com

Si l’on ouvre un dictionnaire, on y lira que le purisme correspond au désir de respecter dans les moindres détails les principes d’un art. Toutefois, ceci n’exclue pas, pour moi, l’évolution et/ou l’emprunt, à partir du moment où ils s’inscrivent dans ses principes de base.
L’authenticité, elle, définie le caractère de ce qui est exact, originel, sincère, une vérité qui ne peut être contestée.
Quant à la perfection, elle correspond à l’état de quelque chose qui est parfait en son genre, une qualité de l’esprit portée au plus haut degré, l’atteinte d’un idéal, sans tomber dans ses côtés pervers.

Purisme, authenticité et perfection Niwaki et jardins japonais Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com http://www.jardinsplenitudezen.com

Alors, n’en déplaise à certains, c’est comme cela… tout simplement parce que c’est ma Voie, mon chemin de Vie, un choix véritable qui me plaît au plus haut point. Je suis « tombée dedans » alors que j’étais une toute petite fille âgée d’à peine quatre ans…
Je n’oblige personne à adhérer, et ne cherche pas non plus à convertir, je ne souhaite pas non plus perdre mon temps à « discutailler », chacun considérant ce qu’il perçoit comme l’unique point de vue valable. Je m’exprime simplement sur ce qui me bouleverse, me fait vibrer, suscite de l’émotion en moi… Je partage ce que j’apprends régulièrement à la source auprès de spécialistes japonais parce que cela m’enthousiasme.
Après, chacun fait comme il a envie, sincèrement tant que cela ne nuit à personne, cela m’importe guère. Si une personne a envie de qualifier sa création de « jardin japonais » parce qu’elle y a seulement placé une lanterne, un arbre taillé et quelques pas de pierres, c’est son affaire, pas la mienne. Si cela suffit à la satisfaire… nous n’avons tout simplement pas les mêmes valeurs.

Purisme, authenticité et perfection Niwaki et jardins japonais Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com http://www.jardinsplenitudezen.com

Maintenant, qu’est-ce qui fait que mon choix en insécurise autant certains, qu’est-ce qui fait qu’ils se sentent aussi menacés, créant parfois des réactions assez disproportionnées, je ne sais pas… je n’ai pas les réponses pour eux, mais, je dois le dire, c’est assez stupéfiant et plutôt amusant !

Purisme, authenticité et perfection Niwaki et jardins japonais Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com http://www.jardinsplenitudezen.com

Merci à Kanetsuna san pour toute cette beauté…

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Témoignages de "jardiniers", Traditions et culture du Japon | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

| Plus

Le torii … symbole sexuel féminin

        Vous savez déjà certainement que les sanctuaires shintō sont des lieux consacrés à une ou plusieurs divinités, les kami. En japonais, on les appelle jinja ou jingū, ou . On les distingue facilement des temples bouddhiques, car on y trouve souvent beaucoup d’objets peints en rouge vermillon et l’entrée est ornée d’un torii, une sorte de portique qui vous indique qu’une fois franchi, vous entrez sur une terre sacrée.

ootorii1-big

Et ce n’est pas la première fois que je vous explique qu’un torii n’a rien à faire dans un jardin japonais. Je vous laisse consulter un de mes anciens articles à ce sujet…

Mais ce que j’ai appris il y a peu (eh oui, on apprend tous des choses tous les jours), c’est que symboliquement, ce torii représente la moitié inférieure du corps d’une femme, debout sur ses deux jambes, et dont la partie supérieure représente ses organes sexuels … ! Ouh, là, là… je vois d’ici la tête de certains bon-gros « sexistes » que l’on peut rencontrer dans le milieu du « paysage ». Mais l’occasion peut-être d’en finir une bonne fois pour toutes avec les torii dans les soi-disant « jardins japonais » occidentaux !!!

Une fois le torii franchi, le chemin qui mène au sanctuaire s’appelle sandō, homonyme d’un même mot qui signifie littéralement « le chemin de l’accouchement ». L’idéogramme 宮 qui se lit et que l’on retrouve dans le mot jingū 神宮 est le même kanji utilisé dans le mot shikyū 子宮 qui signifie « utérus ».

free-torii-vector

Ainsi lorsque vous allez dans un sanctuaire, vous entrez dans un endroit pur et sacré, là où se conçoit la vie, et une fois purifié, lorsque vous en ressortez, c’est comme une naissance et le début d’une nouvelle vie. Une renaissance en quelque sorte…

Un grand merci au CCFJT de Toulouse pour toutes ces intéressantes précisions.

Publié dans Création, entretien et astuces pour mon jardin japonais, Traditions and culture of Japan | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

| Plus

Enseigner… un si beau métier !

        Je souhaite aujourd’hui réagir par rapport au métier d’enseignant, un si beau métier…

Chaque métier nécessite des dons et des talents spécifiques. Et celui d’enseignant requiert certaines qualités indispensables comme la patience, l’aptitude à la remise en question, à la gestion d’un groupe, mais aussi la bienveillance, le respect, et surtout l’humilité ou l’acceptation que l’apprenant puisse exceller !
Toutefois, il requiert également une qualité indispensable qui est l’aptitude à discerner instantanément ce qui est en déséquilibre, ce qui nécessite une correction.

voyage etudes japon spiritual japan niwaki tour initiatique conscience jardins japonais niwaki evolution personnelle

Etre patient, par exemple, signifie être capable de répéter, et de répéter encore, voire de reformuler pour faciliter et permettre la compréhension de l’étudiant. Etre bienveillant, signifie être compréhensif et indulgent, mais même si cela commence par la même lettre, cela ne signifie pas être une sorte de « béni-oui-oui ». J’ai participé à maints stages dans ma vie jusqu’à aujourd’hui, et jamais je n’aurai accepté de payer plusieurs centaines d’€ pour quelques jours, à un formateur qui n’aurait pas eu le courage de mettre le doigt sur mes erreurs, pour m’être acceptable, par simple « copinage », par peur de froisser ma susceptibilité ou d’avoir à se confronter.

voyage etudes japon spiritual japan niwaki tour initiatique conscience jardins japonais niwaki evolution personnelle

Car un formateur est là pour faire progresser ses élèves, et l’erreur faisant partie intégrante du processus d’apprentissage, il est obligatoirement amené à un certain moment et à un moment certain, à s’exprimer sur ce terrain. Se taire, voire dire à quelqu’un qui vient apprendre qu’il fait correctement les choses quand ce n’est pas le cas, c’est se moquer de lui, c’est le tromper !

voyage etudes japon spiritual japan niwaki tour initiatique conscience jardins japonais niwaki evolution personnelle

De nos jours, je vois malheureusement trop souvent des individus qui s’improvisent « formateur », TOUS milieux professionnels confondus, parce qu’ils supposent que leur expérience d’un métier ou d’une pratique est suffisante, ou parce qu’ils y voient un moyen d’arrondir leurs fins de mois, parce qu’ils cherchent à copier une autre personne, parce qu’ils ont vécu un revers dans leur vie professionnelle… et j’en passe. Ce n’est pas un simple « numéro formateur » délivré par la préfecture servant uniquement à répertorier, qui fait la qualité d’un enseignant !

voyage etudes japon spiritual japan niwaki tour initiatique conscience jardins japonais niwaki evolution personnelle

Nos étudiants méritent le meilleur, et certes un enseignant qui a le courage de leur montrer où ils ont mal fait et comment mieux faire la prochaine fois pour progresser, dans le but, s’ils le désirent, de chercher à atteindre l’excellence.

Publié dans Divers - Niwaki et Niwashi | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

| Plus